Projet de nouvelle loi-cadre dans le Sport

Lors d’une Conférence de Presse, la ministre des Sports a clairement déclaré que serait proposée fin 2013 une nouvelle loi-cadre pour le Sport, en vue de sa modernisation.
Comme bien souvent, les sujets abordés porteront sur ceux qui drainent de l’argent :
– la redéfinition des rôles et missions de l’Etat dans le sport, des rôles des collectivités territoriales et locales et du rôle du mouvement sportif fédéral, et sans doute à travers cela des financements croisés.
– les mandats des agents sportifs, et derrière cela de leurs prélèvements sur les joueurs et entraîneurs.
– du Fair-Play financier des clubs professionnels, et donc des bilans financiers des clubs
– de la lutte contre la manipulation des résultats sportifs, et donc des paris sportifs.
– le CNDS, qui apporte des fonds pour le sport pour tous et pour des investissements au bénéfice du mouvement sportif.

Mais rien sur l’éducation, l’enseignement, l’encadrement, la péagogie, l’activité professionnelle des éducateurs sportifs, la sécurité des consommateurs utilisant les services sportifs….Et pourtant que de choses à changer quand on voit l’anarchie qui règne sur le terrain en matière d’encadrement ! Se faire plaisir en changeant perpétuellement le contenu des diplômes ou des filières n’est pas bien efficient et on attend autre chose d’un ministère régalien.
Au hasard, on pourrait lancer un « ballon d’essai » comme savent souvent le faire les Gouvernements : et si la loi prévoyait pour une fois un équilibre entre toutes les parties qui oeuvrent au développement du sport avec une juste répartition des droits de télévision entre toutes ces parties y compris les organisations représentatives de joueurs, entraîneurs et éducateurs sportifs dans toutes les disciplines. Cela se fait – en partie (pour les seuls joueurs) – dans le football. Alors pourquoi pas dans les autres disciplines ?
L’équité n’a pas de raison d’être uniquement dans les territoires. Le rôle d’un ministère c’est aussi de prendre la défense des « petits » et non de laisser faire au gré de la puissance des lobbies.

Par ailleurs, sont prévues par la ministre Valérie Fourneyron :
– des actions au travers du sport-santé ;
– la création d’un Conseil national du sport qui devrait prendre le relais de la Conférence actuelle au sein de laquelle ne siégaient que ceux qui croyaient être les seuls à représenter le sport…!

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *